Comment attirer et garder les talents ?

Les compétences des employés sont les véritables atouts des entreprises pour atteindre leurs objectifs et assurer leurs compétitivités. Après la récession post 2008, les compagnies se sont mises à investir beaucoup d’énergie pour attirer et garder les talents. Dans un article paru en 2013 dans la revue International Journal of Advances in Computing and Management, Meera Singh offre une intéressante feuille de route pour l’acquisition, le développement et la rétention des talents.

La première étape de ce processus repose sur l’attraction des talents. En effet, après la dernière crise en 2008 et les nombreux licenciements auxquels nous avons été témoins, les employés les plus talentueux sont devenus davantage attirés par le secteur public afin d’avoir plus d’assurances quant à leur emploi. Ceci a pour conséquence que les entreprises qui veulent recruter les meilleurs éléments doivent fournir plus d’efforts pour rétablir une relation de confiance avec les nouvelles recrues.

La seconde étape dans cette démarche est la sélection des talents. À cet égard, il est important de comprendre que le recrutement n’est pas la seule responsabilité des ressources humaines, mais aussi des managers techniques et que l’appel à une tierce partie (cabinet de recrutement et d’intérim) pour assurer la sélection ou l’insertion des candidats affaiblit la relation de confiance entre la potentielle recrue et l’entreprise ainsi que son engagement.

Toujours selon le même auteur, l’engagement et le développement des compétences sont les points clés pour retenir les talents. En effet, la création d’un sentiment d’appartenance des collaborateurs peut se faire en donnant un titre de business partner par exemple au lieu d’un titre commun. En lui laissant une marge de manœuvre dans la prise de décision et la représentation de l’entreprise ainsi qu’en lui donnant du crédit à sa contribution et en mettant en valeur son travail.

Le développement des talents se produit à travers les challenges et les formations puisque les employés les plus talentueux auront tendance à s’ennuyer et partir s’ils ne sont pas stimulés. Il faut donc que l’entreprise mette à profit leurs compétences, d’où par exemple la mise en place de l’entretien professionnel pour faire converger les besoins de l’entreprise, du collaborateur et du manager direct ou du responsable RH.

Grâce à ces facteurs, au développement d’une véritable politique de bien-être au travail et d’une relation de confiance, les employés les plus talentueux auront tendance à rester au sein de l’entreprise.

L’utilisation du Big Data dans la gestion des ressources humaines est aussi un moyen efficace pour le suivi et la rétention des talents puisque les responsables RH disposent désormais des outils nécessaires pour le suivi des indicateurs de satisfaction, de bonheur et d’engagement des collaborateurs.

 

 



Atef Cherbib

Rédacteur WEB

 

Administrator