hobo-code-1 Les bonnes raisons pour renforcer le processus d’onboarding

4%, c’est le pourcentage de salariés qui quittent leur travail après une première journée de travail ratée. Face à ce constat, les entreprises qui ne possèdent pas de processus d’intégration construit doivent réagir. A ce jour, trouver de nouveaux collaborateurs s’avère une tâche très complexe pour les employeurs et responsables des ressources humaines. Surtout, quand ils disposent d’une certaine expérience et technicité dans un domaine particulier. Une fois le recrutement effectué, de nombreuses entreprises négligent l’étape de l’intégration du nouveau collaborateur.

Cependant, certaines entreprises prennent conscience de l’importance du processus d’onboarding. Dans un recrutement, l’intégration joue beaucoup plus que l’on ne pense. L’onboarding c’est à la fois l’accueil et l’intégrité des nouveaux recrus. Il est essentiel que la recrue s’immerge totalement dans son environnement de travail.

L’intégration des nouvelles recrues : un sentiment d’appartenance très important

L’intérêt de l’onboarding réside dans le fait que le collaborateur est très rapidement efficace et performant dans son travail mais aussi qu’il se sent intégré et considéré. Le sentiment d’appartenance permet de conserver le collaborateur pour une longue durée dans l’entreprise et évitent des frais relatifs à un départ tels que coût de recrutement, salaires, formation, matériel etc.

Onboarding ou l’atterrissage en douceur dans l’entreprise

C’est précisément le début de l’expérience collaborateur pour les nouveaux recrus. C’est-à-dire que dès le premier contact avec l’entreprise, avant même d’être recruté, le candidat doit être bichonné. Un bon accueil physique à l’occasion de l’entretien de recrutement, un bon accompagnement même pour les candidats non retenus sont les prémices d’une expérience collaborateur réussie.

Cette démarche est tellement importante qu’elle inclut déjà des pratiques RH fondamentales. Car en accueillant une nouvelle recrue, plusieurs défis RH se posent déjà.

Pourquoi soigner son onboarding

  • Etre opérationnel

Le marché n’attend pas. Sa logique est implacable. Pour cela, les nouveaux collaborateurs doivent être opérationnels. Et au-delà de leurs compétences intrinsèques, ils doivent rapidement comprendre les valeurs et la culture de l’entreprise. Etre autonomes pour être productifs.

  • La clé pour fidéliser ses talents

L’intégration devient un enjeu stratégique pour fidéliser les talents et ne pas réduire à néant les efforts de recrutement. Les premiers instants d’un salarié sont cruciaux et déterminants pour la suite de la collaboration. La fidélisation des talents est la capacité d’une organisation à magnétiser les meilleurs contributeurs en déployant une vision, un management inspirant et humain et en offrant des possibilités d’apprendre en continu dans un cadre de travail sain.

Les enquêtes RH montrent en effet que près du quart des salariés quittent l’entreprise 45 jours seulement après leur recrutement ! Fidéliser ses talents devient, alors, une obligation.

  • Une meilleure expérience collaborateur

Cette étape est bien souvent déterminante pour une expérience collaborateur positive. Pour fidéliser un collaborateur, il faut lui permettre de vivre la meilleure expérience. Lui donner le meilleur cadre et les meilleures conditions de travail.

L’Onboarding d’un nouveau collaborateur commence bien avant le jour J et est déterminant de l’engagement dont ce dernier saura faire preuve. C’est la première étape de la construction d’une expérience collaborateur seine et durable.

 

 



Roeya ZOUARI

Rédactrice WEB

 

Administrator