performance Cultiver la culture de performance au sein de l’entreprise !

Dans un environnement digital de plus en plus complexe et concurrentiel, la gestion des talents est plus que jamais devenu un élément clé pour de nombreuses entreprises. Aujourd’hui, la motivation est un élément déterminant au regard du taux d’engagement des salariés. Pour être performants, ils doivent être motivés.

Des salariés heureux sont des salariés performants. Il va de soi que le bien-être au travail est un facteur majeur de productivité. Comment instaurer une culture du bonheur ?

La motivation, moteur de performance collective

Dans un monde numérique, les dirigeants, les responsables de Ressources humaines, les managers doivent faire de la motivation une préoccupation de tous les jours. Sans motivation, pas d’action, pas d’innovation, pas de résultats et donc pas d’avenir pour l’entreprise.

Nombreux sont encore les salariés qui travaillent dans une ambiance lourde et n’ont de ce fait aucun plaisir à être ensemble (Risque d’absentéisme, Turn-over). Ce constat ne va pas dans le sens de la performance à long terme.

La culture d’entreprise doit aller dans le sens de la convivialité, l’échange et le partage. Ainsi, les moments collectifs et conviviaux, comme des afterworks, des séminaires, café à volonté, permettent de créer ce dynamisme, source de performance pour rendre les offres d’emploi attrayantes et attirer de nouveaux talents dans leurs équipes.

Bien-être et reconnaissance au travail : fort sentiment d’appartenance

Cohésion et esprit d’équipe sont à la base du bien-être au travail et la clé de l’excellence. A une époque où la compétitivité et la quête de la performance sont devenues un leitmotiv. Là se situe l’enjeu difficile et permanent du responsable d’équipe de répondre à ce besoin nécessaire du « bien vivre ensemble ».

De nombreuses études indiquent que les entreprises dotées d’une véritable raison d’être et d’un ensemble de valeurs culturelles clairement défini sont plus performantes. Le « sentiment d’appartenance » est étroitement lié aux actions que réalise l’entreprise pour entretenir son image interne, et à la façon dont elle est gérée.

Séduire et fidéliser les talents : un enjeu clé du management RH

Les valeurs de l’entreprise permettent de définir sa culture.  Celle-ci se révèle être majeure pour le recrutement, la fidélisation des talents et la performance d’une entreprise. La culture d’entreprise reste un argument important pour les entreprises désirant attirer de nouveaux talents. En mettant en avant leurs valeurs, leurs codes, leur culture propre, les employeurs cherchent à séduire et fidéliser les talents par la différenciation.

Le bonheur au travail, une culture à valoriser

Bien que les collaborateurs n’ont pas les mêmes besoins, objectifs, préférences et personnalités, il est primordial d’indiquer que le respect, l’équité des traitements, la responsabilisation, le fait de se sentir apprécié ou encore réaliser un travail utile et intéressant sont les principaux ingrédients du bonheur au travail.

Recruter des salariés avec des valeurs communes 

Il est essentiel d’avoir une base de valeurs communes afin d’entretenir ces bonnes relations et d’éviter les conflits, surtout contre les différentes générations. Les entreprises devront prendre en compte la manière de créer une culture ouverte qui fonctionne pour tout le monde.

Le climat social dans une entreprise

Le climat social peut se définir par le niveau de satisfaction qu’éprouvent les salariés d’une entreprise sur leur lieu de travail. Plus le climat social est bon, plus les salariés seront motivés et performants.

La rémunération : son engagement est récompensé par des augmentations ou des primes.

L’ambiance : le responsable met en place les moyens pour entretenir une atmosphère de travail apaisée.

L’évolution de carrière ou le statut : le salarié doit pouvoir multiplier les expériences au sein de l’entreprise, changer de poste, renforcer et diversifier ses compétences et s’adapter aux changements.

L’esprit de compétition : Certaines entreprises encouragent l’innovation en organisant des compétitions. Le but est de présenter un projet complet, innovant, qui respecte les principes sociaux et environnementaux du développement durable.

S’exprimer librement et sans barrières : valoriser le côté humain !

Trop de dirigeants ont tendance à négliger le contact humain, pensant à tort que les réunions permettent d’établir et d’entretenir le lien avec les collaborateurs. En effet, les conversations en face à face offrent au manager l’occasion de mieux connaître ses collaborateurs.

Chacun est libre d’exprimer un besoin ou une idée d’innovation, quel que soit son service ou sa fonction. Les collaborateurs peuvent échanger avec le supérieur hiérarchique. Cette démarche favoriserait le sentiment d’appartenance, en plus du recueil d’idées créatives.

L’enjeu : mettre l’expression individuelle au service de la responsabilité collective.

Esprit d’équipe : un moteur de réussite

On ne peut véritablement parler de cohésion dans un groupe que si ses membres prennent plaisir à être ensemble et s’ils collaborent et agissent ensemble pour atteindre un objectif commun. On ne peut ignorer que derrière chaque réussite personnelle se cache souvent un important travail d’équipe.

Les dirigeants sont conscients de l’importance d’une culture positive qui implique l’ensemble des équipes, et des effets concrets sur la productivité et la rentabilité.

Il faut cultiver l’entraide, la confiance, l’esprit d’équipe et être attentif aux besoins de ses collaborateurs.

Pour un climat social optimal, soignez votre culture d’entreprise !

 

 



Roeya ZOUARI

Rédactrice WEB

 

Administrator