softskills Les soft skills pour se démarquer

Les dernières évolutions du monde du travail ont favorisé l’apparition de nouvelles pratiques, mais aussi de nouvelles compétences, notamment les « soft skills » qui se traduisent par « compétences comportementales » ou « savoir-être ». Ces compétences sont les qualités humaines et relationnelles acquises de façon informelle et propres à la personnalité de chaque individu. En effet, elles suscitent de plus en plus l’intérêt des entreprises.

Pour être performant au travail, les seules compétences techniques « hard skills », qui sont prouvées avec des certificats ou encore des diplômes, ne suffisent plus. Aujourd’hui, les recruteurs sont de plus en plus attentifs aux compétences comportementales. Le relationnel est essentiel au bon fonctionnement d’une entreprise. Il est certes indispensable de rechercher des profils qui disposent de toutes les compétences techniques exigées par un poste, mais il est important également que les candidats possèdent des compétences relationnelles.

Quels sont les soft skills les plus utiles ?

  • L’empathie
  • La créativité et la curiosité
  • Respect de l’éthique de travail
  • La souplesse organisationnelle
  • Loyauté et fiabilité
  • Les bonnes capacités d’adaptation
  • Attitude positive et motivation
  • Capacité de travailler sous pression
  • Qualités de communication
  • Les capacités en matière de collaboration

Ce sont des compétences particulièrement appréciées par les recruteurs dans la mesure où ils sont à la recherche de candidats pouvant maintenir un cap malgré les aléas du quotidien, et capables de gérer leurs missions, et ce même dans le cadre d’une situation critique induite par des facteurs extérieurs.

Comment travailler ses soft skills ?

Dans un marché d’emploi en profonde mutation avec la révolution numérique et l’impact de l’Intelligence artificielle sur les métiers, les qualités relationnelles arrivent en tête des soft skills les plus recherchés. Elles ont un rôle crucial pour assurer la cohésion au sein des équipes et renforcer la culture de l’entreprise.

D’habitude, les recruteurs sélectionnent évidemment leurs candidats sur la base de leurs CVs, leurs compétences techniques et leur motivation. Ne confondons pas les compétences personnelles, humaines et relationnelles avec les compétences techniques. Les soft skills, ou les compétences interpersonnelles, émotionnelles et communicatives, jouent un rôle de plus en plus impactant.

Pour quasiment tous les métiers, il est important d’avoir ces compétences douces. Cependant, elles sont plus recherchées dans certains secteurs comme les ressources humaines, le commerce, le marketing et le domaine IT.

Dans un article publié en avril 2018, 60% des entreprises déclarent avoir du mal à recruter un profil technologique, une proportion qui monte à 85% dans les fonctions R&D. Tel est l’un des constats principaux de l’étude « People in Tech » publiée par Tech In France, le syndicat professionnel de l’industrie du numérique, et le courtier Apollo Conseil.

Privilégier une approche comportementale !

Les recruteurs sont de plus en plus attentifs aux compétences comportementales. Savoir communiquer sur votre travail est indispensable pour valoriser vos réalisations personnelles et souligner la plus-value que vous apportez sur un dossier. Il faut pouvoir conduire vos activités indépendamment des interlocuteurs, des situations, des conditions imposées et présenter des soft skills nécessaires à vos développements.

Un employé qui maîtrise parfaitement ses humeurs se forgera rapidement une bonne réputation au sein de la société. Pour le bien-être des employés, il est pourtant indispensable de considérer avec bienveillance les opinions de chacun.

Les entreprises recherchent donc des potentiels capables d’interagir avec le monde extérieur présentant des qualités comportementales certaines en plus de leur savoir-faire.

Soft skills : Un recrutement plus humain

Les compétences comportementales, ou tout ce qui différencie un humain d’un robot, sont devenues centrales dans les recherches des employeurs. Un recruteur se retrouve généralement devant des profils qui possèdent les mêmes compétences techniques. Les soft skills ont pour fonction de faciliter le recrutement. Pour faire le bon choix, il est important tout d’abord de former les managers et responsables des ressources humaines sur l’importance des soft skills.

Définir la personnalité d’un futur collaborateur et enquêter sur son comportement, est devenu incontournable pour améliorer et fiabiliser ses recrutements. Le recruteur a également la possibilité de faire passer un test d’intelligence émotionnelle aux postulants.

Pour conclure, si certains possèdent naturellement un ou plusieurs soft skills recherchés, d’autres doivent travailler davantage pour développer ces aptitudes qui peuvent faire la différence sur le terrain. Lors de votre entretien d’embauche, pensez à mettre en avant vos meilleures qualités personnelles, humaines et relationnelles. C’est ainsi que le recruteur pourra vérifier votre capacité d’adaptation, votre réaction en situation de crise et toutes les autres raisons pour lesquelles il peut vous faire confiance.

En bref les soft skills sont un atout pour évoluer !

 

 



Roeya ZOUARI

Rédactrice WEB

 

Administrator