Les enjeux du Team Building

Relevant de la fonction RH, le team Building est un concept anglo-saxon  qui signifie littéralement  «  la construction des équipes », il regroupe un ensemble  de pratiques et d’activités visant à fédérer les membres d’une entreprise. Quels sont donc les enjeux et les limites de cette pratique en entreprise ?

Le team building est un concept qui a vu le jour à la fin des années 70 aux états unis dans la foulée des recherches sur la dynamique des équipes et sur le lien entre cette dynamique et la performance. Il consiste en une série d’activités interactives visant à divertir et à rapprocher les membres d’une communauté professionnelle. Le team building connaît un réel boom depuis les années 90, on distingue deux sortes de team building : le team building récréatif et le team building stratégique(ou Team Learning).

Si le premier ne vise qu’à assurer la cohésion de l’équipe dans un cadre ludique et non formel, le deuxième est utilisé à des fins d’apprentissage collectif répondant à des objectifs précis d’enseignements déterminés selon les besoins des participants, en d’autres termes, il intervient pour résoudre indirectement certaines problématiques de groupe .

Bruce Tuckman, psycho-sociologue américain répartit la cohésion des équipes en 5 étapes : « La formation » où il faut aller vers les autres, « Le Lancement », phase d’interaction directe entre les participants et où il y a risque d’altercations, « La régularisation » où les participants commencent à s’adapter les uns aux autres et développer des rapports de confiance entre eux, « l’exécution », phase de travail en groupe pour atteindre des objectifs communs avant la « dissolution » qui représente le mot de la fin de l’expérience.

L’objectif du Team building est de faciliter la communication entre collaborateurs, de motiver le personnel et de donner la chance aux plus introvertis d’échanger dans un cadre informel avec leurs collègues. En partageant une réflexion, une expérience ou des émotions, les liens se consolident au sein de l’entreprise, les participants d’un jeu ou d’une activité de team building prennent le temps de regarder l’autre sous un angle plus humain ; c’est justement là le défi majeur des entreprises : humaniser son entreprise et créer de vrais  liens d’attachement et d’appartenance.

Au-delà de l’approche philosophique qui condamne le caractère déshumanisant du travail; certaines personnes  tentent de  fuir la complexité de leur vie personnelle en s’enfermant la sphère professionnelle. L’immersion totale dans ce fameux  rapport hiérarchique réduit au rendement et à la compétence représente un enfermement symbolique, qui traduit un malaise plus profond ;  à savoir que la valeur de l’être est davantage définie par ses réalisations matérielles et professionnelles que pour sa valeur humaine ou son savoir. Cette crise sociale et économique  peut conduire à l’isolement et à l’aliénation .Il suffit de considérer la précarité financière et sociale des chômeurs, le nombre de suicides professionnels au Japon ou le  suicide d’un certain vendeur ambulant le 17 décembre 2010 en Tunisie pour se rendre compte de l’ampleur de ce constat. L’apparition et la consolidation de nouvelles approches RH pour assurer l’équilibre individuel et collectif au sein de l’entreprise et l’étendre aux établissements spécialisés dans le recrutement.

Privilège des multinationales implantées en Tunisie dans un premier temps, presque la totalité des entreprises privées tunisiennes se sont appropriés ce concept de leadership après la révolution, une pratique de plus en plus sollicitée, d’où la créativité de certaines agences d’évènementiel  dans  la création d’un business Team building . Synergy, active évents , ask’event entre autres agences, ont  très rapidement réagi à la demande pour offrir des solutions adaptées aux entreprises intéressées.

En Tunisie, des tours opérateurs proposent des séjours et des voyages organisés pour les entreprises et on compte  plus d’une dizaine d’agences d’évènementiel offrant des activités  de team building, quant au Team Learning, le concept reste encore mal connu.

Dans la fonction publique, le team building se résumait à des voyages organisés et à quelques activités sportives organisé par les comités d’entreprise mais des pratiques plus créatives commencent à voir le jour au sein des administrations et des comités d’entreprises.

Après  les  abonnements en salles de sport, les sorties quad ou paintball ont vu le jour mais certaines de ces activités ont tendance à disqualifier les moins performants physiquement, ce qui pourrait être frustrant en soi ; de nos jours la tendance festive remplace progressivement la cohésion ludique.

L’émergence d’agences spécialisées en évènements d’entreprise à l’étranger puis en Tunisie a permis de  classer  les activités de team building en  plusieurs centres d’intérêts allant du bien-être et spa, au cours de cuisine et de peinture jusqu’au rallye et sports nautiques et aériens  sans oublier les jeux créatifs en intérieur et en extérieur, reste à ce que chaque entreprise adapte ces formules à la spécificité de son personnel et à son budget RH.

Le Team building est une pratique propre  à la fonction des ressources humaines, il est le plus souvent associé à l’incentive, une autre forme de motivation de groupe basée sur la récompense et l’encouragement matériel des efforts (en nature : cadeau, voyage ou en espèce). Par extension , ce concept tend à se confondre avec le team building.

Primes, team building, incentive, gestion du stress, management interactif sont des notions de marketing RH qui ne cessent de se développer et de se réinventer afin de créer un climat de travail favorable aux employés et qui sont, en finale, les principaux porteurs des valeurs de l’entreprise et les seuls garants de sa productivité.

À l’ère digitale, les dernières tendances de  team building se sont largement inspirées des technologies numériques en proposant  des jeux de chasse au trésor sur smartphones, des casse-têtes numériques , des rallyes numériques indoors et outdoors ou encore  des animations et des actions de charité en ville basées sur la géolocalisation et la 4G. Bref, avec un peu de mobilisation, il y a  quoi inspirer et sensibiliser toute une communauté …